Chœur Symphonique de Vevey & OVS Hommage à Bach Haendel & Vivaldi

18 juin 2017, 17:00
Église Saint-Martin, Vevey
Tout public Durée: 1h15 (sans entracte)


Au programme de ce concert figurent la fameuse Sarabande de Haendel, la 3ème suite extraite de la Water Music du même compositeur, le lumineux concerto pour hautbois et violon de Bach ainsi que le Gloria de Vivaldi avec chœur.

Ces trésors musicaux en hommage à Bach, Haendel & Vivaldi seront interprétés par l’OVS - l’Orchestre des Variations Symphoniques composé d’une quinzaine de jeunes musiciens professionnels ainsi que par le Chœur Symphonique de Vevey composé d’une centaine de choristes dirigés par le talentueux Chef d’Orchestre titulaire Luc Baghdassarian. L’Orchestre se démarque par une passion et un engagement humain et musical de chacun. Il s’est déjà distingué au Victoria Hall de Genève et à la Salle Del Castillo de Vevey dans la 7ème et la 9ème Symphonies de Beethoven en 2014 et 2015.

La Violoniste Florence von Burg et le Hautboïste Luis Mendoza seront les solistes de cette soirée.

Hommage à Bach, Haendel & Vivaldi ou l'Age d'Or du Baroque...

La Sarabande de Georg Friedrich Haendel est devenue une page célébrissime auprès du grand public lorsque Stanley Kubrick l’emprunta pour sa bande-son du film Barry Lyndon en 1975.

À la Renaissance, la sarabande était une danse plutôt rapide. Pour l’Inquisition, elle était par essence même satanique car elle avait l’étrange pouvoir d’émouvoir les passions tendres.

À l’époque baroque pourtant, la sarabande devint une danse lente et solennelle. Ce tempo grave au caractère aristocratique est magnifiquement illustré par le célèbre thème mélodique et rythmique en forme d’ostinato de la Sarabande HWV 437.

La Suite n°3 en sol majeur de la Water Music du même Haendel est un divin moment de poésie et de joie. L’économie d’écriture et la beauté de l’ensemble font penser à une grâce toute mozartienne. Ce petit bijou, en apparence simple, touche l’âme et le cœur de manière très profonde. On atteint le sublime !

Le Concerto BWV 1060 pour hautbois et violon de Johann Sebastian Bach a été écrit à la base en ré mineur. La partition originale ayant été hélas perdue, nous pouvons néanmoins encore aujourd’hui déguster ce diamant de la musique concertante car Bach a eu l’intelligence de la transcrire pour deux clavecins dans la tonalité sombre et solennelle de do mineur.

La richesse du contrepoint ainsi que la beauté des mélismes proposés ont rapidement conquis les auditeurs depuis la création du concerto. Le thème initial du premier mouvement est en effet l’un des plus célèbres et populaires du grand compositeur germanique. Dans le second, nous nous immergeons dans une atmosphère de recueillement et de spiritualité. Enfin, le troisième et dernier mouvement s’inspire très clairement de l’école vénitienne et de Vivaldi en particulier, que Bach admirait particulièrement.

Quant au Gloria RV 589 de Vivaldi, c’est une œuvre lumineuse, optimiste et somptueuse. Comme chez Haendel, le travail et la difficulté créatrice et artistique ne se remarquent pas. L’évidence des thèmes, la corrélation texte et musique, la jubilation rythmique, l’intériorité du message et la profonde religiosité qui parcourt l’ensemble de la messe, en ont fait l’œuvre liturgique emblématique du compositeur vénitien.

Bach, Haendel & Vivaldi. Trois génies incontournables et indispensables qui ont influencé et façonné la culture musicale de l’Europe à l’époque baroque. Trois grands musiciens qui tutoyaient l’excellence, l’exigence et le talent !