Choeur Laudate, Chœur de la Cité, Sinfonietta Le Chant du Destin

Apr 22, 2016, 8:30 PM
Cathédrale de Lausanne
Duration : 1h00 (w/o intermission)

  Des billets sont en vente avant le concert à la Cathédrale.

Schicksalslied – Brahms (Chant du destin)

Sur un poème de Friedrich Hölderlin

Les deux premières strophes du poème décrivent le monde des dieux insouciant et paisible, la troisième s’achève sur l’illustration dramatique du destin humain incertain. Alors que Brahms a mis en musique les deux premières strophes dans un élan d’inspiration la troisième strophe lui prit du temps, car il ne voulait pas finir cette composition sur une musique sans espoir.

Nänie – Brahms (forme germanique du latin nenia, signifiant « chant funèbre »)

Sur un poème de Friedrich Schiller

C’est en 1881 que Johannes Brahms a composé cette pièce en mémoire de son ami défunt, l’artiste Anselm Feuerbach. Cette oeuvre est une lamentation sur l'inéluctabilité de la mort, du caractère éphémère de la vie.

Nachtlied – Schumann

Sur un poème de Christian Friedrich Hebbel.

C’est en 1849, à l’âge de 39 ans, que Robert Schumann a composé cette oeuvre. Il emploie deux motifs pour souligner une dichotomie entre la peur de la mort (strophe 1) et l’acceptation de la mort (strophe 3), utilisant la métaphore d’un enfant qui s’endort.

Coriolan, ouverture – Beethoven

Bien que la vie de l’être humain soit une condition de souffrance et de bataille continuelle, la mort arrive finalement comme résolution du conflit intérieur dans l'oeuvre de Beethoven, Coriolan, dont l'ouverture sera proposée en première partie du concert.

Direction
Roberto Rega
Orchestre
Sinfonietta de Lausanne
Chœurs
Chœur Laudate de Lausanne et Choeur de la Cité de Lausanne